Livraison Rapide

En France métropolitaine et Corse

Paiement Sécurisé

Payez en toute confiance

Support Lundi-Vendredi

De 8h00 à 18h00

Comment faire le ponçage de la carrosserie de sa voiture ?

Dès lors que toute ou partie d’un véhicule doit être repeint, il est indispensable de bien poncer les parties concernées. Cela permet d’appliquer une couche uniforme de peinture et de réussir un rendu impeccable. Voici comment bien poncer la carrosserie avant de la repeindre.

Le ponçage : une étape obligatoire

Une carrosserie endommagée peut présenter des imperfections, voire d’autres problématiques. Il est donc essentiel de poncer les parties concernées avant toute chose. Vous obtiendrez ainsi un support uniforme et lisse pour appliquer votre peinture. Cela est valable pour une retouche, comme pour une peinture intégrale.

Tous les peintres en carrosserie professionnels procèdent plus ou moins de la même façon. Il est important de bien préparer le support. Voici le pas-à-pas pour y parvenir.

faire briller la peinture de sa voiture

Les étapes à respecter pour poncer la carrosserie

Il est inutile de désosser la partie à repeindre. Si cela est possible, vous pouvez la laisser en place sur le véhicule. Cependant, il est fortement recommandé de protéger les autres parties autour avec du scotch kraft et/ou du film plastique. La partie à poncer doit aussi être nettoyée à l’eau chaude et au produit dégraissant.

Poncer le support

Passer un abrasif est un procédé qui va permettre de retirer les traces de peintures précédentes, mais aussi de retirer toutes les petites imperfections en surface : rayures, petits chocs, etc. Cette étape permet d’obtenir un résultat final net. Il est conseillé de démarrer avec une granulométrie à gros grains (P80 par exemple) pour atteindre la tôle en retirant les vernis et la peinture et de procéder aux finitions avec un petit grain (P400 par exemple) pour bien tout lisser.

Deux types d’abrasifs existent : le papier abrasif à sec et celui à eau. Il est important de bien choisir celui qui sera le plus adapté aux circonstances afin d’obtenir le résultat escompté. Beaucoup de professionnels utilisent la méthode à eau, car il est possible d’obtenir une granulométrie très fine. Mais le ponçage à sec gagne du terrain depuis de quelques années. En effet, plus précis, la qualité de finition est donc optimisée. La granulométrie est aussi variable selon les besoins.

En fonction de l’envergure des travaux de ponçage, il peut être utile de recourir à des produits électriques (ponceuses, plateaux et centrale d’aspiration).

L’application de l’apprêt et le masticage

La première étape va consister au dégrossissage, c’est-à-dire atteindre la tôle. Ensuite, pour voir apparaître les imperfections, il sera important d’appliquer un apprêt. Cette étape dure en moyenne 20 minutes le temps du séchage. Puis, il faudra alors poncer l’apprêt à grains moyen pour voir les imperfections. Ce n’est qu’après que le masticage pourra démarrer afin de reboucher trous, rayures ou autres problématiques avant de poncer à nouveau. Cette étape sera à recommencer autant de fois que nécessaire jusqu’à l’obtention d’un support parfait.

Article Précédent

Vernis pour carrosserie, notre guide complet

Article Suivant

Pourquoi choisir une ponceuse pneumatique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Connexion

Pas encore de compte ?

Créer un Compte
Cookies
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site Web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
J'accepte Plus d'infos